Skip to content Skip to left sidebar Skip to footer

Lettre d’un cultivateur de Montréal du 5 Messidor AN VIII.

LETTRE D’UN CULTIVATEUR DE MONTREAL DU 5 Messidor AN VIII un homme qui avait du caractère !

Destinataire du courrier : citoyen Maire de NANTUA.
(document de Raymond Burgod)

Citoyen Maire,

Je suis disposé à vous vendre les cent quintaux de foin que vous me demandez à six francs le quintal, comme je l’ai vendu à des laboureurs qui m’intéressent toujours beaucoup ; mais, c’est à condition que vous «  joindrez » à votre promesse le prix de dix-huit quintaux et quarante livres qu’on a pris le 29 Prairial dernier sur mes fenils, en mon absence.Vous pourrez à cette condition, envoyer prendre aujourd’huy ou demain sans faute, ce foin, afin d’arranger mon fenil à recevoir de nouveau.

Soyez assuré que je me prêterai toujours aux circonstances, quand la justice en est la base, comme je ferai résistance quand on me vexera.

B.DELILIA

1800 – année de réquisition de blé, avoine et foin que tout citoyen
est forçé de fournir au magasin militaire de NANTUA pour « soutenir les armées ».

– année de forte sécheresse où les récoltes furent maigres.

WordPress Video Lightbox Plugin